Mr Bégonias …

Posté par:

Bernard Marchand est « Monsieur Bégonia », l’homme-jardinier – Châteaubourg (35)

Ses amis l’appellent gentiment « Monsieur Bégonia » ! Il faut dire que Bernard Marchand est un spécialiste : il possède plus de 150 variétés de cette plante originaire des Antilles. Cet amateur éclairé, comme il se définit lui-même, a travaillé toute sa vie dans l’horticulture.

À la retraite, il a quitté la région parisienne, pour s’installer à Châteaubourg avec son épouse. Depuis, il partage son temps entre expositions et conférences, sans oublier les échanges entre collectionneurs.

Entre 500 et 600 boutures par an

 

Dans son jardin, Bernard Marchand a installé une serre aux allures de caverne d’Ali Baba. « Ce qui m’intéresse, c’est de remettre au goût du jour des variétés anciennes ou oubliées de bégonias. Cette plante exotique a été découverte en 1689 lors d’une expédition scientifique. Elle tient son nom de Michel Begon, un intendant de la marine, cousin de Colbert. J’aime fouiner et faire des boutures. J’en réalise entre 500 et 600 chaque année », explique le jardinier.

 

C’est à Paris qu’il a découvert une association de passionnés de bégonias, l’Afabego (Association française des amateurs de bégonias). Il en est aujourd’hui le délégué régional. « Nous échangeons entre nous des boutures, des graines et des plantes», précise t-il.

En plus de cultiver ces petites plantes aux feuilles grasses et aux fleurs rondes, Bernard Marchand participe à des animations sur la commune comme des bourses aux plantes et intervient auprès de classes. Dans le cadre de la semaine du développement durable, il a reçu, le 6 avril dernier, la visite de représentants de la municipalité. Rendez-vous a été pris l’an prochain pour une exposition sur les bégonias.

D’ici là, Bernard Marchand est prêt à accueillir et conseiller dans sa serre tout amateur ou personne intéressée. « Il faut savoir que je ne vends ici aucune plante », tient-il à préciser. Question d’éthique.

0