Opuntia est un des principaux genres de la famille des cactus avec près de 250 espèces.

Les espèces du genre Opuntia poussent avec des articles plats en forme de raquettes appelés cladodes. Ces plantes portent de grandes et fortes épines assurant un rôle défensif, mais aussi des petites épines minces comme des cheveux appelées glochides. Ces petites épines barbées se détachent facilement et s’attachent dans la peau en l’irritant. Elles recouvrent aussi les fruits.

 

Les Opuntias sont parfois appelés «cactus raquettes» en raison de la forme de leurs cladodes.

Certaines espèces d’Opuntias donnent des fruits comestibles, notamment Opuntia ficus-indica qui donne les figues de Barbarie.

On trouve les Opuntias ou oponces du nord au sud du continent américain, sous presque tous les climats.

En Europe, on retrouve les Opuntias dans la zone du climat méditerranéen dans les pays bordant la mer Méditerranée de l’atlantique et la manche.

Culture

L’Opuntia a besoin d’une exposition ensoleillée et d’un substrat assez drainant (peu de terreau, avec de la terre de jardin et sable ou gravir fin). Il est rustique jusqu’à -10 °C voir pour certains -20°, à condition d’être au sec, donc s’il est cultivé en extérieur, il doit être protégé d’un toit en hiver.

Opuntia est arrosé régulièrement d‘avril à fin septembre et maintenu sans arrosage et au frais durant l’hiver. Cette période sèche et froide (sous les 10 °C) est indispensable pour qu’il fleurisse, et évite qu’il ne pourrisse, ou qu’il ne pousse déformé à cause d’une lumière insuffisante.

Il lui faudra une hauteur de 3 à 4 raquettes avant d’être capable de fleurir. S’il est sorti dehors en été, il devra être exposé progressivement aux rayons du soleil pour ne pas brûler (voilé par du papier journal quelques jours, par exemple pendant 1 semaine)

Multiplication

Le bouturage est facile. La bouture, un article entier, se prélève de mai à août : la raquette est choisie complètement développée et bien gonflée par un arrosage conséquent une semaine auparavant. Les raquettes se détachent assez facilement, mais il ne faut pas oublier de se protéger des aiguillons (gants non tissés ou papier journal). La coupe est laissées sécher 15 jours, puis la raquette est disposée bien dressée, mais peu enterrée dans un mélange sablonneux humide très modérer au début.

Le semis est très satisfaisant : les grosses graines sont entourées d’un épiderme dur et épais. Elles sont trempées 2-3 jours, frottées légèrement au papier de verre, puis posées en surface sur de la terre humide, entre 20 et 30 °C, à la lumière et couvertes d’un plastique jusqu’à la germination.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *